Publications – Recherche

COLLOQUE INTERNATIONAL INSTITUT CATHOLIQUE DE RENNES

21-23 mars 2019

LES MIRACLES DE NOTRE-DAME

DU MOYEN ÂGE A NOS JOURS

 

Les Miracles de Notre Dame du Moyen Âge à nos jours. Histoire d’un genre. De l’apostolat marial à la littérature.

Au XIIe siècle apparaissent d’abord en Angleterre anglo-normande puis sur le continent européen des collections de Miracles de la Vierge Marie, en latin puis en langue vernaculaire. Ces récits relativement brefs ont pour but de transmettre les vérités de la foi au public lettré et aux illitterati (ceux qui ne connaissent pas le latin) et d’encourager le culte marial. Les histoires présentées comme vraies ont des origines et des traditions très variées qu’il sera intéressant de retracer. Très vite, dans les versions romanes, il s’agit de dépasser l’exemplum édifiant et de faire œuvre littéraire en concurrence avec une littérature déjà florissante, notamment dans le contexte courtois.

De véritables écrivains s’illustrent dans ce genre : Adgar, Gautier de Coinci, Berceo, etc. A partir d’un corpus international (grec, latin, français, slave, hongrois, ancien anglais, ibéro-roman, islandais, etc.) on essaiera de définir le genre et d’en montrer la richesse et les enjeux littéraires. On n’exclura pas l’étude de l’iconographie, par exemple les enluminures des Miracles de Notre-Dame de Gautier de Coinci (manuscrits de Saint-Pétersbourg). Les études peuvent être génétiques : comment ces miracles s’inscrivent-ils dans une intertextualité complexe, qui met en jeu un travail de traduction et d’écriture ? L’objectif sera de faire progresser la recherche sur ces Miracles. Analyses stylistique, structurale, historique, religieuse sont bienvenues, que le corpus soit large ou limité à un texte. « Les miracles par personnages » (dramatiques) du XIVe siècle peuvent aussi être considérés.

Après le Moyen Âge le genre disparaît. Cependant les miracles et les apparitions de Marie continuent de jouer un rôle important dans la foi, la culture et même la politique. Les récits, les descriptions, les romans, les essais, cherchent à rendre compte du phénomène de diverses façons. Un discours polémique, théologique, historique, scientifique, littéraire s’empare du témoignage des voyants. Zola, Huysmans, Bloy écrivent sur Lourdes. Ce colloque a pour but, sans parti pris, d’observer et d’analyser ces discours dans leur variété, afin d’évaluer la place de la figure mariale dans la société où elle s’obstine à se manifester. Ce colloque se situe dans le prolongement du colloque de Dublin et Maynooth : Miracles of the Virgin MaryMedieval narratives through time and space, Anthony John Lappin et Ewa Balicka-Witakowska, (dir.), 2017, qui a eu pour but de constituer et de comparer un vaste corpus international, ainsi que du colloque La Vierge Marie dans la littérature française : entre foi et littérature, Université de Bretagne-Sud, Jean-Louis Benoit (dir.) Jacques André éditeur, 2014.

Les communications peuvent se faire en anglais et en français.  On attend, de toute façon, le texte de l’article dans les deux langues pour la publication et dès le jour du colloque. De même les propositions de communication, d’une quinzaine de lignes, accompagnées d’une courte bio-bibliographie, se feront dans les deux langues.

Date du colloque : 21, 22, 23 mars 2019

Institut Catholique de Rennes (ICR) Campus de Kerlann, rue Blaise Pascal, 35170 Bruz, France

Date limite des propositions : 1er novembre 2018.

Comité scientifique : Françoise Laurent (université de Clermont-Auvergne), Jean-Louis Benoit (université de Bretagne-Sud), Ewa Balicka-Witakowska (université d’Uppsala), Anthony John Lappin (National University of Ireland, Maynooth), Karin Ueltschi (université de Reims), Elisabeth Cardon (ICR), Benoît Mérand (ICR).

Responsable : Jean-Louis Benoit.

Adresser les propositions à la fois à :

j.louis.benoit@orange.fr

Ewa.Balicka-Witakowska@lingfil.uu.se

 

 

The Miracles of Our Lady, from the Middle Ages to today : genre-history, from the Apostolate of Mary to the Literary Work

In the twelfth century there appeared—first in Anglo-Norman England then on the European continent—collections of miracle-tales about the Virgin Mary, in Latin and then in the vernacular. These relatively short stories were designed to transmit the truths of the faith to the both a learned audience and also the illitterati, those who did not know Latin, and aimed, further, at encouraging the veneration of Mary. The stories, presented as being true, trace their origins and development from extremely varies sources, which provide an interesting challenge to retrace. Very quickly, in the versions composed in romance languages, there was a concern to go beyond the edificatory exemplum and to create a literary work in competition with a (secular) literature which was already in full bloom, particularly in a courtly setting.

Truly gifted authors showed their mettle in this genre : Adgar, Gautier de Coinci, Gonzalo de Berceo, and so forth. Beginning with an international corpus (Greek, Latin, French, Slavic, Hongarian, Middle English, Ibero-Romance, Islandic, etc.) we will attempt to define this genre and to show the richness of the literary creations. Iconography will also be included—for example, the miniatures of the Miracles de Notre-Dame by Gautier de Coinci, in the St Petersburg manuscripts. Dramatic representations, such as Les miracles par personnages of the fourteenth century, also fall within our sphere of interest.

Our objective, then, will be to push forward research on these miracle-tales. Studies may embrace genetic criticism, looking at how these miracles are inscribed in a complex intertextuality, which is balanced between a work of translation and of re-composition. Or stylistic, structural, historical or religious analyses are welcome, whether these are carried out over a large corpus or limited to a single text.

After the Middle Ages, the genre disappeared in the European context, but continued to flourish within other cultural and ecclesial realms. Even in the west, however, miracles and apparitions of Mary continue to play an important role in faith, culture and even politics. Recountings, novels, essays, all seek to account for this phenomenon in different ways. Polemical, theological, historical, scientific and literary discourses take charge of the visionaries’ witness.

Our colloquium, then, aims at analysing and observing these discourses in their variety so that the role of Marian accounts may be evaluated within the societies in which they have been, and continue to be, written, discussed, employed ; the colloquium is a continuation of that held in Dublin and Maynooth, Ireland, in 2017 (Miracles of the Virgin Mary : medieval narratives through time and space organized by Ewa Balicka-Witakowska and Anthony John Lappin) which aimed to establish and compare an enormous international corpus of Marian miracle-tales, as well as the conference at the Université de Bretagne-Sud organized by Jean-Louis Benoit, La Vierge Marie dans la littérature française : entre foi et littérature.

 

Dates of the colloquium : 21–23 March 2019

Place : Institut Catholique de Rennes (ICR) Campus de Kerlann, rue Blaise Pascal, 35170 Bruz, France

Proposal deadline : 1 November 2018.

 

Comité scientifique : Françoise Laurent (Université de Clermont-Auvergne), Jean-Louis Benoit (Université de Bretagne-Sud), Ewa Balicka-Witakowska (Uppsalas Universitetet), Anthony John Lappin (National University of Ireland, Maynooth), Karin Ueltschi (Université de Reims), Elisabeth Cardon (ICR), Benoît Mérand (ICR).

Responsable : Jean-Louis Benoit.

Please direct proposals to : j.louis.benoit@orange.fr & ewa.balicka-witakowska@lingfil.uu.se

 

 

—————————————————————————————————————————————–

 

Léon Bloy dans l’histoire

Colloque à l’occasion du centenaire de la mort de l’écrivain, organisé par l’Institut catholique de Rennes, les 13 et 14 octobre 2017

Sous la direction de Samuel Lair et Benoît Mérand

Appel à communication

 

Exemples de publications du département de Lettres :

> Département de Lettres de l’ICR, J-K Huysmans : littérature et religion, 15 décembre 2007, Rennes, Institut Catholique de Rennes. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2009.

> MERAND Benoît, Mauriac au monde comme n’y étant pas : le journaliste, l’histoire et les médias. Paris, L’Harmattan, 2013.

Exemples de publications du département d’Histoire :

>NOUAIHLAT Yves-Henri, DE LA FOYE Sylvie, Les Etats-Unis et l’islam. Paris, Armand Colin, 2006.

>DE LA FOYE Sylvie (sous la direction de Daniel van Eeuwen et Isabelle Vagnoux), Les Etats-Unis et le monde aujourd’hui. Paris, ed. de l’Aube, 2008.

Autres publications :

D’ORNELLAS Pierre, Problèmes de bioéthique, 25 novembre 2008, Rennes, Institut Catholique de Rennes. Ed. Institut Catholique de Rennes, 2009.

 

Listes publications Solenn Segrétain

– La lettre des professionnels de santé :

  • « Faut-il reconnaître la perte de chances en droit pénal ? », n° 29 de juillet 2011 ;
  • « Quelle est la responsabilité du chef de l’équipe médicale? », n° 28 de juin 2011 ;

– Contributions à l’ouvrage collectif « Droit des patients et des résidents des établissements sanitaires et médico-sociaux », édition 2013, édition 2014-2015, fiches pratiques relatives :

  • à la discrimination ;
  • à l’accès de la police au registre d’hospitalisation,
  • à l’accès de la police aux informations couvertes par le secret professionnel ;
  • aux auditions des patients par la police
  • aux auditions du personnel par la police ;
  • aux signalements des maltraitances ;
  • aux patients dangereux,
  • aux patients drogués ;

– Ouvrage « La responsabilité pénale des personnels de santé », édition Weka, 2013, 147 p ;

–  Contributions à l’ouvrage collectif « Le guide des responsabilités juridiques et professionnelles des personnels et des établissements de santé » (2011-2013)

– Etudes réalisées en collaboration au sein du cabinet ATOS JURIS

  • Cellule d’investigation et d’analyse du renseignement : analyse stratégique et opérationnelle: 2006, commanditée par la Direction générale de la gendarmerie nationale
  • Responsabilité des militaires et situations d’urgence: 2006, commanditée par les Services de santé aux armées
  • L’avenir de la prévôté: 2005, commandité par la Délégation aux affaires stratégiques du Ministère de la défense